SÉGUY, Mireille, Le livre-monde  : L’estoire del saint Graal et le cycle du Lancelot-Graal (2017)

SÉGUY, Mireille, Le livre-monde  : L’estoire del saint Graal et le cycle du Lancelot-Graal, Paris, Honoré Champion éditeur, 2017, 450 p., (« Essais sur le Moyen Age », 62).

Bon de commande - Le livre monde


BIASI Pierre-Marc (de) , HERSCHBERG PIERROT Anne , VIKEN Barbara (dir.), Flaubert : genèse et poétique du mythe. Paris, Éditions Archives Contemporaines, 2017.

Pierre-Marc de Biasi, Anne Herschberg Pierrot, Barbara Vinken (dir.), Flaubert : genèse et poétique du mythe. Paris, Éditions Archives Contemporaines, 2017.

Couverture Flaubert : genèse et poétique du mythe

BIASI Pierre-Marc (de) , HERSCHBERG PIERROT Anne (dir.), L’Œuvre comme processus, CNRS Éditions, 2017.

Pierre-Marc de Biasi, Anne Herschberg Pierrot (dir.), L’Œuvre comme processus, CNRS Éditions, 2017.

Couverture L’Œuvre comme processus

KLEIMAN-LAFON, Sylvie, (éd.), Bernard Mandeville : A Treatise of the Hypochondriack and Hysterick Diseases (1730), (édition critique) Springer International Publishing, série International Archives of the History of Ideas, 238 p.

Kleiman-Lafon, Sylvie, (éd.), Bernard Mandeville : A Treatise of the Hypochondriack and Hysterick Diseases (1730), (édition critique) Springer International Publishing, série International Archives of the History of Ideas, 238 p.

http://www.springer.com/gp/book/9783319577791

1ère de couverture

ACTES DU COLLOQUE « LES ESPRITS ANIMAUX » XVIème–XXIème SIÈCLE : LITTERATURE, HISTOIRE, PHILOSOPHIE

ACTES DU COLLOQUE « LES ESPRITS ANIMAUX »

XVIème–XXIème SIÈCLE : LITTERATURE, HISTOIRE, PHILOSOPHIE

Ouvrage publié à la suite du colloque « LES ESPRITS ANIMAUX »

Organisé par Sylvie Kleiman-Lafon et Micheline Louis-Courvoisier 4-6 février 2016, Fondation Hardt, Genève 

  

TABLE DES MATIÈRES 

Introduction, Micheline Louis-Courvoisier et Sylvie Kleiman-Lafon

01. Christine Orobitg (Aix Marseille Université) : Les esprits animaux dans les traités médicaux de l’Espagne du XVIe et XVIIe siècle

02. Sabine Gruffat (Classes préparatoires, Paris) :La théorie des esprits animaux ou l’alchimie poétique de La Fontaine

03. Mathilde Vanackere (Université Versailles-Saint-Quentin) : Circulation des esprits animaux et écriture de l’affect dans quelques lettres de Mme de Sévigné

04. Martine Pécharman (CNRS-INSHS) : Henry More ou les esprits animaux au service de la pneumatologie.

05. Ionut Untea (Southeast University, Chine) : Hobbes, les esprits animaux et la science politique du corps en tant que mécanisme vivant.

06. Charles Wolfe (Université de Gand) : Material-cerebral plasticity, fluid ontology : the case of animal spirits.

07. Francesco Panese (Université de Lausanne) : Esprits animaux et plasticité cérébrale. Une lecture anachronique de Nicolas de Malebranche

08. Anne-Lise Rey (Université de Lille I) : Retour sur le pouvoir de l’imagination des femmes enceintes

09. Guillaume Garnier (Université de Poitiers, CRIHAM) : Le dérangement des esprits animaux dans les troubles du sommeil (insomnie et somnambulisme)

10. Guilhem Armand (Université de la Réunion) Des esprits animaux aux esprits élémentaires : physiologie et poétique chez Tiphaigne de La Roche.

11. Clara Carnicero de Castro (Université fédérale du Paraná, Brésil) : Des esprits animaux atomiques ? La notion de fluide corpusculaire aux XVIIe et XVIIIe siècles.

12. Marco Menin (Université de Turin) : Sade et les esprits animaux : matérialisme électrique et stoïcisme passionné

13. Guillemette Bolens (Université de Genève) : Les esprits animaux et la châtaigne de Phutatorius : kinésie et agentivité dans Tristram Shandyde Laurence Sterne.

14. Hugues Marchal (Université de Bâle) : Un passé présent ? Des esprits animaux chez deux poètes contemporains.

 

Téléchargez le volume complet au format PDF : Esprits_Animaux_Complet

ISBN numérique PDF : 979-10-97361-09-9

KOBLE, Nathalie et SÉGUY, Mireille, Jacques Roubaud médiéviste, Paris, Honoré Champion éditeur, 2017, 276 p., (« Mémoire du Moyen Age », 01).

KOBLE, Nathalie et SÉGUY, Mireille, Jacques Roubaud médiéviste, Paris, Honoré Champion éditeur, 2017, 276 p., (« Mémoire du Moyen Age », 01).

 

1ère de couverture - Jacques Roubaud médiéviste

 

fiche

La littérature médiévale est essentielle dans tout l’œuvre de Jacques Roubaud, véritable médiéviste « pratiquant ». Cette identité singulière s’exprime dans les liens qu’il tisse entre les textes anciens et ses propres textes, critiques et créatifs. Elle s’exprime aussi dans une réflexion essentielle sur la mémoire, qui se prolonge dans une œuvre constamment inventive. Les œuvres médiévales y donnent non seulement la preuve de leur vivante plasticité, mais sont aussi mises au jour autrement, dans leur richesse et leur singularité. En ouvrant la collection « Mémoire du Moyen Âge », ce livre voudrait rendre hommage à un inlassable (re)créateur de formes et à un chercheur majeur pour les études médiévales.

 

Nathalie Koble est Maître de conférences à l’École normale supérieure, où elle enseigne la langue et la littérature médiévales. Ses recherches portent sur la tradition manuscrite et la conscience formelle des textes médiévaux (poésie et fiction), sur la dynamique inventive du roman arthurien et sur la mémoire du Moyen Âge dans la littérature contemporaine.

Mireille Séguy est Professeur de langue et de littérature du Moyen Âge à l’Université Paris 8. Elle a publié de nombreux travaux sur les voies de l’invention littéraire dans les fictions arthuriennes des xiie et xiiiesiècles ainsi que sur les relectures des formes et des images médiévales dans la création et la critique contemporaines, faisant surtout porter son intérêt sur le temps et la mémoire des œuvres.

BAYARD, Pierre, L’énigme Tolstoievski, Paris, Les Editions de Minuit, 2017.

BAYARD, Pierre, L’énigme Tolstoievski, Paris, Les Editions de Minuit, 2017.

1ère de couverture

 

Pierre Bayard

L’énigme Tolstoïevski

 

Date de parution : 02/11/2017
Editeur : Minuit (Les Editions de)
Collection : Paradoxe
ISBN : 978-2-7073-4405-2
EAN : 9782707344052

 

Si tout grand créateur est une énigme, aucun ne l’est autant que le célèbre écrivain russe Léon-Fiodor Tolstoïevski.Qui mieux que cette personnalité multiple, auteur de romans aussi diffé­rents qu’Anna Karénine et Crime et châtiment, ou Les Frères Karamazov et Guerre et paix, peut nous aider, en nous entraînant dans les profondeurs de l’âme slave, à résoudre la question principale de toute réflexion sur le psychisme : pourquoi suis-je plusieurs ?

Voir la table des matières et lire un extrait de l’ouvrage…

 
Emission sur France inter consacrée au livre de Pierre Bayard :

Dictionnaire des anti-Lumières et des antiphilosophes (France, 1715-1815), dir. Didier Masseau, Comité éditorial : P. Brasart, L. Loty, J.-N. Pascal, Paris, Honoré Champion, 2017, 2 vol., 1616 p.

Dictionnaire des anti-Lumières et des antiphilosophes (France, 1715-1815), dir. Didier Masseau, Comité éditorial : P. Brasart, L. Loty, J.-N. Pascal, Paris, Honoré Champion, 2017, 2 vol., 1616 p.

 

Ce dictionnaire ne vise pas à réhabiliter les esprits hostiles aux Lumières, mais à dresser le bilan le plus étendu possible des courants de pensée et des individus qui se sont opposés aux mouvements philosophiques et plus largement aux Lumières, souvent pour des raisons religieuses, mais aussi dans des conflits multiples impliquant des luttes pour la reconnaissance symbolique et la conquête du pouvoir intellectuel.

Philosophes, historiens du droit, de la religion ou de la littérature contribuent ici à une histoire culturelle et croisent histoire des idées philosophiques et sociologie des écrivains, à travers des entrées par thèmes, auteurs, journaux et œuvres. Les mouvements étrangers sont abordés quand leur influence sur les positions françaises semble décisive.

Sans nier la présence forte de mouvements hostiles aux philosophes, ce dictionnaire met au jour l’existence fréquente de passerelles entre les Lumières et les anti-Lumières. Ce sont alors les Lumières elles-mêmes qui s’en trouvent complexifiées, prises en étau entre un radicalisme athée et matérialiste que de nombreux philosophes récusent, et une mouvance demeurée religieuse, mais tendant, par divers moyens, à se rapprocher du nouvel esprit philosophique.

Édité sous la direction de Didier Masseau

Comité éditorial : Patrick Brasart, Laurent Loty, Jean-Noël Pascal

Coordination éditoriale : Laurent Loty

Didier MASSEAU est professeur émérite à l’Université de Tours. Il a publié entre autres ouvrages : L’invention de l’intellectuel dans l’Europe du XVIIIe siècle (PUF), Les ennemis des philosophes (Albin Michel) et Une histoire du bon goût (Perrin). Il a codirigé l’Inventaire Voltaire (Gallimard) et dirigé Les marges des Lumières françaises (1750-1789) (Droz).

Patrick BRASART, maître de conférences en littérature française à l’Université Paris 8, travaille sur l’éloquence et la rhétorique au XVIIIe siècle. Laurent LOTY, chercheur au CNRS, est historien de la littérature et des idées scientifiques et politiques. Jean-Noël PASCAL, professeur à l’Université Toulouse 2, travaille sur de larges pans oubliés de la littérature du XVIIIe siècle.

 

1ère de couverture

 

4ème de couverture

Gérard de Nerval, histoire et politique, Gabrielle Chamarat-Malandain (dir.), Jean-Nicolas Illouz (dir.), Mireille Labouret (dir.), Bertrand Marchal (dir.), Henri Scepi (dir.) et Gisèle Séginger (dir.), Paris, éd. Garnier, 2018, 434 p.

Gérard de Nerval, histoire et politique, Gabrielle Chamarat-Malandain (dir.), Jean-Nicolas Illouz (dir.), Mireille Labouret (dir.), Bertrand Marchal (dir.), Henri Scepi (dir.) et Gisèle Séginger (dir.), Paris, éd. Garnier, 2018, 434 p.

1ère de couverture

bulletin publicitaire - éditions Garnier

 

NOUDELMANN, François, Édouard Glissant. L’identité généreuse, "Grandes Biographies", Paris, Flammarion, 2018

NOUDELMANN, François, Édouard Glissant. L’identité généreuse, "Grandes Biographies", Paris, Flammarion, 2018

 

 

La librairie Compagnie, 58, rue des Écoles, Paris 5e (métro Cluny La Sorbonne) organise, le mercredi 7 mars à 18h30, une présentation débat des récents livres de François Noudelmann sur Édouard Glissant, avec Raphaël Msika.

NOUDELMANN, François, L’Entretien du monde. Entretiens avec Édouard Glissant, Presses Universitaires de Vincennes, 2018

NOUDELMANN, François, L’Entretien du monde. Entretiens avec Édouard Glissant, Presses Universitaires de Vincennes, 2018

 

La librairie Compagnie, 58, rue des Écoles, Paris 5e (métro Cluny La Sorbonne) organise, le mercredi 7 mars à 18h30, une présentation débat des récents livres de François Noudelmann sur Édouard Glissant, avec Raphaël Msika.

Nerval, Œuvres complètes, tome X bis, Les Nuits d’octobre, Contes et facéties, édition de Gabrielle Chamarat et Jean-Nicolas Illouz, Paris, Classiques Garnier, 2018, 211 p.

Nerval, Œuvres complètes, tome X bis, Les Nuits d’octobre, Contes et facéties, édition de Gabrielle Chamarat et Jean-Nicolas Illouz, Paris, Classiques Garnier, 2018, 211 p.

Couverture

 

Fiche

 

 

J.-M. Rey, Le suicide de l’Allemagne. Sur le Moïse de Thomas Mann

J.-M. Rey, Le suicide de l’Allemagne. Sur le Moïse de Thomas Mann

paru le 24/01/2018

https://www.fabula.org/actualites/j-m-rey-le-suicide-de-l-39-allemagne-sur-le-moise-de-thomas-mann_84360.php


En 1943, exilé aux Etats-Unis, Thomas Mann publie une longue nouvelle, La Loi, qui ouvre un recueil collectif intitulé Les Dix Commandements. Décrivant cette oeuvre méconnue et la replaçant dans son contexte, Jean-Michel Rey mène alors une enquête passionnante sur le statut de la culture juive dans une Europe hantée par les fantasmes d’un retour aux Grecs. Ce qui est décrit et analysé, c’est le suicide de l’Allemagne : la manière dont cette nation s’est privée d’une part essentielle d’elle-même, à savoir l’"esprit juif".

Thomas Mann rejoint ici certains propos de Heinrich Heine, de Franz Kafka et les développements poétiques de Nelly Sachs dans les mêmes années. Il est proche également des préoccupations de Freud, en 1939, dans L’Homme Moïse et la religion monothéiste - avec qui il entre dans une rivalité amicale et admirative. Thomas Mann retourne le vocabulaire accaparé par les nazis - le "peuple", la "pureté", le "salut".

Il démontre que c’est la langue même qui, avec le nazisme, a été dénaturée. Déployant des analyses d’une grande finesse sur la catastrophe en cours depuis 1933, il nous permet de comprendre que ce qui s’est joué dans la dernière guerre ne saurait être oublié. Occasion de se demander pour quelles raisons un pays fut amené à se détruire, à se priver d’une partie de ce qui le constituait, avec une rapidité si surprenante.

Jean-Michel Rey est professeur émérite de l’université Paris VIII où il a enseigné la philosophie et l’esthétique. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels : La Part de l’Autre (1998), Le Temps du crédit (2002) et Les Promesses de l’oeuvre (2003).

Gerard De Nerval, Jean-Nicolas Illouz (Dir.) et Jean-Luc Steinmetz (Dir.), Les filles du feu, Paris, Classique Garnier, 2018, 562 p.

1ère de couverture

 

Fiche éditeur

DUCOS Joëlle et LUCKEN Christopher (dir.), Richard de Fournival et les sciences au XIII e siècle, edizioni del galluzzo, 2018

Couverture

 

Fiche

C. Barde, S. Chassaing, H. Pernoud (dir.), Fin-de-siècle : fin de l’art ? Destins de l’art dans les discours de la fin des XIXe et XXe s., Presses Sorbonne Nouvelle, 2018

C. Barde, S. Chassaing, H. Pernoud (dir.), Fin-de-siècle : fin de l’art ? Destins de l’art dans les discours de la fin des XIXe et XXe s., Presses Sorbonne Nouvelle, 2018

https://www.fabula.org/actualites/cyril-barde-sylvia-chassaing-hermeline-pernoud-eds-fin-de-siecle-fin-de-l-art-destins-de-l-art-dans_85629.php

Martine Créac’h, L’imparfait de l’art. La peinture ancienne dans la poésie du XXe siècle, Paris, éd. Métispresses, 2018, 255 p.

Martine Créac’h, L’imparfait de l’art. La peinture ancienne dans la poésie du XXe siècle, Paris, éd. Métispresses, 2018, 255 p.

Site de l’éditeur pour commande

 

1ère de couverture

 

4ème de couverture

 

4ème de couverture

Ferroudja Allouache, Archéologie du texte littéraire dit “francophone”. 1921-1970, Paris, éd. Classiques Garnier, 2018, 457 p.

Ferroudja Allouache, Archéologie du texte littéraire dit “francophone”. 1921-1970, Paris, éd. Classiques Garnier, 2018, 457 p.

Site de l’éditeur pour commande

Cet essai analyse la fabrication du texte littéraire francophone, du Goncourt attribué à René Maran en 1921 aux Soleils des indépendances de Kourouma, en 1970. Il en reconstitue l’archéologie, analyse sa réception dans la presse française, propose une nouvelle approche du concept de « francophonie ».

This essay analyzes the production of francophone literary texts, from the Goncourt awarded to René Maran in 1921 to Kourouma’s Soleils des indépendances in 1970. It recreates the excavation of this history, analyzes its reception in the French press, and offers a new approach to the concept of "francophonie".

In guerra con le parole. Il primo conflitto mondiale dalle testimonianze scritte alla memoria multimediale, Fabio Caffarena, Nancy Murzilli (dir.) Fondazione Museo Storico del Trentino, 2018.

In guerra con le parole. Il primo conflitto mondiale dalle testimonianze scritte alla memoria multimediale, Fabio Caffarena, Nancy Murzilli (dir.) Fondazione Museo Storico del Trentino, 2018.
 
 
Développé le long d’un parcours précis qui part des témoignages écrits des combattants pour arriver à la mémoire multimédia, ce livre mêle les questions méthodologiques et les nouvelles perspectives de communication et de diffusion liées à l’histoire publique. Les nombreuses contributions rassemblées définissent sémantiquement l’espace occupé et le rôle joué par l’écriture pendant la Première Guerre mondiale et analysent l’utilisation publique des témoignages pour la construction du mythe de la guerre. C’est ainsi qu’apparaissent les processus culturels et historiographiques qui ont transformé les écrits et les images photographiques de la guerre, de monuments en sources pour l’histoire d’un conflit.
 
Sviluppato lungo un preciso percorso che parte dalle testimonianze scritte dei combattenti e arriva alla memoria multimediale, il volume intreccia questioni metodologiche e nuove prospettive della comunicazione-divulgazione legate alla public history. I numerosi contributi raccolti definiscono semanticamente lo spazio occupato e il ruolo svolto dalla scrittura durante la prima guerra mondiale e analizzano l’uso pubblico delle testimonianze per la costruzione del mito della guerra. Ne emergono così i processi culturali e storiografici che hanno trasformato le scritture e le immagini fotografiche di guerra da monumenti a fonti per la storia di un conflitto.
 
Sommario

Bellies, bowels and entrails in the eighteenth century. Edited by Rebecca Anne Barr, Sylvie Kleiman-Lafon and Sophie Vasset, 2018

Bellies, bowels and entrails in the eighteenth century. Edited by Rebecca Anne Barr, Sylvie Kleiman-Lafon and Sophie Vasset, 2018.

 

 

This collection of essays seeks to challenge the notion of the supremacy of the brain as the key organ of the Enlightenment, by focusing on the workings of the bowels and viscera that so obsessed writers and thinkers during the long eighteenth-century. These inner organs and the digestive process acted as counterpoints to politeness and other modes of refined sociability, drawing attention to the deeper workings of the self. Moving beyond recent studies of luxury and conspicuous consumption, where dysfunctional bowels have been represented as a symptom of excess, this book seeks to explore other manifestations of the visceral and to explain how the bowels played a crucial part in eighteenth-century emotions and perceptions of the self. The collection offers an interdisciplinary and cross-cultural perspective on entrails and digestion by addressing urban history, visual studies, literature, medical history, religious history, and material culture in England, France, and Germany.

Summary

Yves Citton, Contre-courants politiques, Paris, éd. Fayard, 2018, 240 p.

Yves Citton, Contre-courants politiques, Paris, éd. Fayard, 2018, 240 p.

"La gauche", "la droite", ça n’existe plus - dit-on. Il n’y aurait que des innovations en marche, et des réformes imposées au pas de course. Mais dans quelle direction ? Selon quels principes d’orientation ? Ce petit livre espère nous réorienter à partir d’un angle peu usité dans nos débats politiques : celui de la sensibilité littéraire. A l’ineptie médiatique des petites phrases, il oppose les vertus poétiques et politiques des nouveaux mots.

Une vingtaine de termes insolites sont proposés pour représenter les tensions sous-jacentes à nos problèmes contemporains. Organisée en polarités, cette panoplie espiègle de nouveaux -ismes décline et reconfigure la grande opposition droite-gauche sans pour autant l’abolir. Davantage que fonder un nouveau parti, il s’agit d’identifier de nouveaux courants, inséparables de leurs contre-courants. Plutôt qu’à choisir un camp, la littérature aide à saisir des tensions, qui nous traversent toutes et tous.

Au lieu d’appeler à la guerre, elle invite au sourire - nos problèmes étant bien trop graves pour être abandonnés à l’esprit de sérieux ou de faction.

L’introduction sur le site de l’éditeur

Marie Maertens, Patrick Wald Lasowski, Olivier Masmonteil, Paris, éd. Éditions Cercle d’Art, 2018, 272 pages

Marie Maertens, Patrick Wald Lasowski, Olivier Masmonteil, Paris, éd. Éditions Cercle d’Art, 2018, 272 pages

Communiqué de presse

Un nouveau site internet a été créé à l’initiative de F. Noudelmann et F. Simasotchi-Bronès : edouardglissant.world

Un poète, un philosophe, un romancier, un parleur engagé, un inventeur d’imaginaires… Édouard Glissant est multiple. Né en 1928 ou au quatrième siècle, écrivain martiniquais, mais aussi japonais, new-yorkais, carthaginois, issu d’un peuple disparu, maritime et volcanique, il offre mille traces à qui désire l’explorer. Un site internet vous propose de traverser son œuvre et de l’ouvrir au grand large. Interactif, participatif, placé sous le signe de l’imprévisible et de la relation, il se construit grâce aux informations que vous apporterez en différentes langues, depuis tous les lieux du monde : recherches universitaires, créations artistiques, paroles politiques… Édouard Glissant n’est pas un patrimoine mais un tourbillon qui transforme en archipels les savoirs et les arts. À vous d’y ajouter vos rhizomes, greffes et constellations, dans vos langages, de donner vie au tout-monde de Glissant !

 

https://edouardglissant.world/

Le site bénéficie du soutien de l’université Paris-Lumières, de l’université de Paris 8 et de l’Institut Universitaire de France.

Collaborateurs

Hirota Satoshi (Japon)
Labays Dominique (Paris) Administrateur
Maxime
Michael Ferrier
Noudelmann François (Paris) Administrateur
Robillard Guillaume (France)
Wald-Lasowski Aliocha (France)

Relater, relayer, relier, termes chers à Edouard Glissant. Vous pouvez déposer ici vos propositions de toponymes, d’articles, de collaborations, vos demandes de liens avec d’autres collaborateurs, des informations diverses, des compléments d’articles, des archives, thèses, etc.

Ou autres, imprévisibles, un poème, une photo, une image…

 

E. Manning, B. Massumi, Pensée en acte – Vingt propositions pour la recherche-création (éd. Y. Citton)

E. Manning, B. Massumi, Pensée en acte – Vingt propositions pour la recherche-création (éd. Y. Citton), Dijon, éd. Presses du réel, 2018, 136 p.

Edité par Yves Citton. 
Préface de Jacopo Rasmi.
Postface d’Yves Citton.

Traduction de l’anglais (américain) par Armelle Chrétien.

EAN : 9782378960391

Site de l’éditeur pour commande

PRÉSENTATION

Vingt propositions pour le développement des pratiques et recherches artistiques en milieu académique.

La « recherche-création » monte en puissance en France. Erin Manning et Brian Massumi en sont parmi les plus radicaux théoriciens. Ils se demandent dans ce petit ouvrage quelle écologie de l’expérience mettre en place, entre recherche et création, pour nous aider à penser ensemble et à mettre la pensée en acte. En guise de réponses, ils tirent de leurs expériences vingt propositions décoiffantes et enjouées, qui donnent des envies plutôt que des leçons. Ils sèment ainsi des graines d’événements éminemment politiques, dont notre avenir a bien besoin.

Le texte original constitue l’un des chapitres de Thought in the Act. Passages in the Ecology of Experience, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2014 (ISBN : 978-0-8166-7966-9).

ERIN MANNING

Erin Manning est titulaire d’une chaire de recherche en Art Relationnel et Philosophie dans la Faculté des Beaux Arts de l’université de Concordia à Montréal. Elle est également directrice du SenseLab (www.senselab.ca), un laboratoire qui explore les intersections entre pratiques artistiques et philosophie à travers la matrice du corps sensible en mouvement. Ses œuvres ont été exposées, entre autres, dans les Biennales de Sydney et de Moscou, à la Glasshouse (New York), au Musée d’Art de Vancouver, au Musée McCord de Montréal et à la Maisons des Cultures du Monde à Berlin. Ses publication récentes incluent The Minor Gesture (Duke UP, 2016). Always More Than One : Individuation’s Dance (Duke UP, 2013), Relationscapes : Movement, Art, Philosophy (Cambridge, Mass. : MIT Press, 2009). 

BRIAN MASSUMI

Après avoir été professeur à l’Université de Montréal, Brian Massumi est désormais un chercheur autonome consacrant son temps à l’écriture et aux projets de l’Institut des Trois Écologies, qui succédera au SenseLab. Traducteur de Mille Plateaux de Deleuze et Guattari en anglais, il a joué un rôle central dans la diffusion de leur pensée avec son ouvrage devenu classique A User’s Guide to Capitalism and Schizophrenia : Deviations from Deleuze and Guattari (MIT Press, 1992). Il publie en 2002 Parables for the Virtual : Movement, Affect, Sensation(Duke University Press). Ses ouvrages les plus récents comprennent L’économie contre elle-même (Lux, 2018), Ce que les bêtes nous apprennent de la politique (Éditions Dehors, 2019), et 99 Theses on the Re-Evaluation of Value. A Post-Communist Manifesto (University of Minnesota Press, 2018).

Url de référence : 

https://www.fabula.org/actualites/e-manning-b-massumi-pensee-en-acte-vingt-propositions-pour-la-recherche-creation-ed-y-citton_88511.php

 

Penser par notions, textes réunis par Marta Caraion, Marc Escola, Jérôme Meizoz

Penser par notions, textes réunis par Marta Caraion, Marc Escola, Jérôme Meizoz, et mis en ligne en décembre 2018 par Bérenger Boulay avec le soutien de l’Université de Lausanne.

Sous le titre Penser par notions, l’Atelier de théorie littéraire publie un bouquet de propositions issues des journées doctorales organisées à l’Université de Lausanne les 4 et 5 juin 2018 par la Formation doctorale interdisciplinaire en partenariat avec l’équipe Littérature, histoires, esthétique de l’Université Paris 8 et Fabula, sous le titre « Quelle théorie pour quelle thèse ? ».

Les jeunes chercheurs étaient invités à y présenter oralement un concept élaboré ou forgé dans le cours de leur travail, ou une notion dont les contours restaient flous mais dont le besoin se faisait pour eux sentir, ou encore la discussion critique d’une catégorie reçue.

Réunies par Marta Caraion, Marc Escola, Jérôme Meizoz, ces notices sont désormais intégrées à l’encyclopédie des notions de l’Atelier de théorie littéraire de Fabula par les soins de Bérenger Boulay.

Au sommaire : "Texte dramatique", "Photofiction", "Performance", "Misologie", "Variation", "Matière (médiévale)" et bien d’autres notions encore.

Pierre Bayard, La Vérité sur "Dix petits nègres", Pais, éd. Les Éditions de Minuit, 2019, 176 p.

Pierre Bayard, La Vérité sur "Dix petits nègres", Pais, éd. Les Éditions de Minuit, 2019, 176 p.
 
ISBN : 9782707344885
 
 
 
Aucun lecteur sensé ne peut croire en la solution invraisemblable proposée à la fin du célèbre roman policier Dix petits nègres.
 
En donnant la parole au véritable assassin, ce livre explique ce qui s’est réellement passé et pourquoi Agatha Christie s’est trompée.
 

ZHANG Qianru, Claude Villaret. Témoin et acteur de l’évolution du roman libertin au XVIIIe siècle, Paris, Éditions Kimé, 2018, 364 p.

ZHANG Qianru, Claude Villaret. Témoin et acteur de l’évolution du roman libertin au XVIIIe siècle, Paris, Éditions Kimé, 2018, 364 p.
 
ISBN : 978-2-84174-900-3
 
Site de l’éditeur pour commande : https://www.editionskime.fr/publications/claude-villaret/
 
DESCRIPTION
 
TEMOIN ET ACTEUR DE L’EVOLUTION DU ROMAN LIBERTIN AU XVVIIIe SIECLE
 
Préface de Patrick Wald Lasowski
 
De 1736 à 1738, Crébillon fils compose Les égarements du cœur et de l’esprit. En 1740, Gervaise de Latouche publie Le portier des chartreux. Aujourd’hui, nous les considérons tous les deux comme des romans libertins, non sans un certain embarras. Certes, les études consacrées depuis des décennies au roman libertin ont permis aux chercheurs contemporains d’étendre et de préciser la définition du genre, de sorte qu’y retrouver les deux romans ne pose plus problème ; pourtant, leur divergence au niveau du fond et au niveau de la forme nous semble incontestablement énorme. En effet, le roman libertin évolue sans cesse au xviiie siècle. Deux courants qui représentent, chacun de son côté, le libertinage mondain et le libertinage licencieux, se forment et coexistent. À partir de la fin des années 1740, de plus en plus de romans libertins licencieux voient le jour. S’il y a une grande différence entre Les égarements du cœur et de l’esprit et Le portier des chartreux, c’est parce qu’ils appartiennent aux deux courants différents. On se demande alors pourquoi cette division a lieu au sein du roman libertin ? Pourquoi le nombre de romans libertins augmente-t-il progressivement ?  Chronologiquement les années 1740 constituent une période d’évolution très marquée du roman libertin. Et la création romanesque de Villaret se développe précisément dans cette période. En tant que témoin de ce moment de transition, Villaret efface un peu, dans ses quatre romans, la démarcation entre ces deux courants. C’est ainsi qu’à travers l’étude des romans de Villaret, on comprendra mieux ce moment capital dans l’évolution du roman libertin, les raisons, les formes et l’enjeu de cette évolution. De là, on verra aussi que de multiples liens se tissent entre les deux courants apparemment divergents, de sorte que Les égarements du cœur et de l’esprit n’est sans doute pas aussi éloigné du Portier des chartreux qu’on le croit.
 
ZHANG Qianru est docteur en lettres de l’Université Paris 8 et de l’Université des études internationales de Shanghai (SISU). Sa recherche porte principalement sur le roman et la pensée philosophique français du xviiie siècle. Elle travaille actuellement comme postdoctorante à l’Université Fudan sur l’Encyclopédie et ses rédacteurs.
 

Lionel Ruffel, Trompe-la-mort, Verdier, Collection jaune, 2019, 128 p.

Lionel Ruffel, Trompe-la-mort, Verdier, Collection jaune, 2019, 128 p.
 
ISBN : 978-2-37856-017-1
 
 
Imaginez la fin du monde, qui est, comme chacun sait, beaucoup plus simple à concevoir que la fin du capitalisme. Imaginez l’extinction de notre espèce et que vous vouliez préserver et transmettre la mémoire de cette constellation de pratiques, de formes, d’usages et d’objets que nous avons appelée tantôt poésie, tantôt belles-lettres, et que nous avons fini par appeler littérature. Car vous avez ce sentiment tenace : Homo sapiens aurait dû s’appeler Homo narrans.
 
Telles étaient les règles du jeu que nous pratiquions, mes étudiants et moi, ces dernières années. Avec eux, je souhaitais travailler le cœur de notre condition narrative. Il fallait retrouver des gestes, des pratiques, reprendre des histoires qui résonnaient avec notre situation. Trois nous ont retenu : celle de Shéhérazade et des Mille et Une Nuits, ou comment une jeune femme sauve le monde de la folie destructrice de son époux en lui racontant des fables ; celle de l’affaire dite de Tarnac qui, plaçant un livre, L’Insurrection qui vient, au cœur d’une affaire politico-judiciaire, nous rappelait que la fiction est une arme dangereuse et à double tranchant ; celle du Décaméron, cette œuvre du trecento italien, dans laquelle dix jeunes gens fuient Florence en proie à la peste et, en un lieu isolé, forment une assemblée créative et joyeuse qui réinvente le monde.
 
Nous formions nous-mêmes un Décaméron. Et puis le réel a frappé durement à la porte. Car l’ancienne imprimerie, où nous avions trouvé refuge pour résister à la décomposition de l’institution universitaire, a fermé ses portes, définitivement. Ne restent alors sur les murs que des images et les histoires qui y furent tressées. Le lieu se transforme alors en une sorte de musée où nous revisitons, comme dans un rêve, l’histoire d’un flash, trois ou quatre mille ans à peine durant lesquels les humains n’auront joué qu’à cela : tromper la mort en se racontant des histoires.
 
 

Querelles et création en Europe à l’époque moderne, sous la direction de Jeanne-Marie Hostiou et d’Alexis Tadié, éd. Classiques Garnier, 2019

Querelles et création en Europe à l’époque moderne, sous la direction de Jeanne-Marie Hostiou et d’Alexis Tadié, éd. Classiques Garnier, 2019

Querelles et création en Europe à l’époque moderne